Certains affirment que l’homme n’a pas de responsabilité dans le changement climatique. Leur avis est-il scientifiquement fondé ?

Les sites Wikistrike.com et Reseauinternational.net mettent en avant les affirmations de Werner Munter, spécialiste suisse des avalanches. Celui-ci explique qu’il « ne conteste pas le réchauffement [climatique] lui-même », mais le fait qu’il serait causé par l’activité humaine.

Il utilise pour cela des  arguments trompeurs :

  1. « Le réchauffement climatique en cours ne serait qu’un cycle naturel parmi d’autres ; (« rien que dans les 10 000 dernières années, il y a eu cinq pics de températures comparables à celui que nous vivons ») ;
  2. L’ Homme ne serait reesponsable que d’une faible quantité d’émission de gaz à effet de serre ; (« il y en a un peu moins de 0,5 % dans l’atmosphère, et au maximum 5 % de cette quantité est imputable à l’homme […] Et on veut nous faire croire que cette infime proportion due à l’homme est une catastrophe ? ») ;
  3. D’autre phénomènes planétaires seraint à l’oeuvre, comme les variations de l’intensité du rayonnement solaire.Et « quoi qu’il en soit, c’est de l’arrogance de croire qu’en 150 ans d’industrialisation, nous avons changé le climat. La nature est bien plus forte que l’homme, nous ne sommes pas les maîtres de la Terre ! « 

Surtout, ces affirmations sont sujettes à caution car le scientifique cité n’est pas un expert du climat et les deux sites qui relaient l’information sont connus d’après l’outil Décodex du Monde  pour être des sites diffusant régulièrement de fausses informations.